Pourquoi mettre une priorité sur les formations en informatique?

Beaucoup d’entreprises travaillent avec des ERP, des logiciels professionnels de gestion intégrée. Ils permettent de couvrir l’ensemble du Système d’Information de l’entreprise, mais encore faut-il savoir s’en servir. L’objectif c’est de ne pas perdre en compétitivité.

L’informatique est un secteur en mouvement perpétuel et la compétitivité des entreprises repose en grande partie sur une utilisation efficace des technologies de l’information, ce qui impose de disposer de compétences appropriées pour les mettre en œuvre.

Quels sont les ateliers phares?

Les employés sont beaucoup trop dans les connaissances générales, mais rarement dans la performance qui permet à l’outil d’être une machine de travail. Ainsi un outil comme «Excel» n’est utilisé bien souvent que pour réaliser des sommes.

Nous faisons en sorte de révéler ses potentialités aux participants, pour aller jusqu’à la réalisation de tableaux croisés dynamiques par exemple; cela améliore les synthèses et les visions graphiques. «Outlook» dépasse également en termes de potentialités un simple outil de classement.

Y a-t-il des exigences de niveaux?

Il n’y a ni exigences de niveau, ni d’âge bien sûr; nous proposons des ateliers sur mesure. Il ne faut pas se sentir dépassé par l’outil informatique, car quand les employés les plus jeunes découvrent ces outils, les employés les plus âgés les mettent au service de leur expérience.

Quelle est la force de cette formation continue?

Les collaborateurs acquièrent des compétences pratiques directement transférables sur leur poste de travail, avec un même niveau de connaissances ce qui favorise la cohésion du groupe et un partage du savoir-faire.

Dans un monde où il faut gérer de plus en plus d’informations en un minimum de temps, maîtriser l’outil informatique permet de tenir le rang dans cet univers technologique mais on ne peut pas y arriver seuls. La formation continue permet de rester à la page et d’acquérir un savoir qui est difficilement accessible en tant qu’autodidacte.