Depuis plusieurs années, le développement du cloud permet de proposer un ERP, sans faire l’acquisition complète de l’application. On paie en fait un abonnement qui autorise l’utilisation du service.

Les serveurs ne se trouvent plus dans l’entreprise mais sont hébergés.

Par conséquent, les coûts sont nettement moins importants et ils sont parfaitement adaptés au nombre d’utilisateurs, donc aux moyens de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle le SaaS (Software as a Service). Les serveurs ne se trouvent plus dans l’entreprise mais sont hébergés.

Les directions d’entreprises ignorent parfois les contraintes que représentent le fait de posséder son data center. Mais, avec son propre serveur informatique, il est plus compliqué pour les entreprises d’assurer sa sécurité, sa maintenance et le back-up, ce qui est plus aisé pour des sociétés qui sont spécialisées dans ce domaine.

Grande réactivité

Avec cette solution, il devient possible de démarrer un service en quelques heures seulement; de même, il peut être parfaitement personnalisé en fonction des besoins techniques de l’entreprise.

Enfin, et ce n’est pas négligeable, tous les standards de sécurité ou d’assurance de disponibilité sont généralement plus élevés qu’avec des solutions hébergées dans les locaux des entreprises.