Dans la plupart des cas, la société d’édition des progiciels est différente de la société qui se charge de l’intégration des systèmes chez le client puis de la formation des collaborateurs. Pourtant, afin de sentir précisément les demandes des dirigeants et d’optimiser l’installation puis la formation, certains acteurs du marché ont compris qu’il était avantageux de cumuler, au sein de la même structure, le développement des applications et leur mise en place chez le client. «Ce double rôle nous permet de garantir une intégration de qualité et de répondre rapidement et rigoureusement aux demandes du client.», explique d’emblée Pierre-Alain Schnegg, CEO de Solvaxis, une entreprise suisse qui propose depuis 1987 des solutions de gestion pour les PME.

Une structure malléable

Grâce à ce contact étroit entre l’éditeur et l’utilisateur final, une fonctionnalité typique du marché suisse a pu être développée. En effet, avec la fuite de la production en série vers d’autres pays aux coûts plus avantageux, notre pays comporte de plus en plus d’industries à haute valeur ajoutée qui créent des pièces uniques ou fortement personnalisées. Ceci a pour conséquence de compliquer l’utilisation des ERP classiques. En effet, l’achat d’une matière différente ou l’ajout d’une étape de production est très difficilement intégrable dans l’informatique si le logiciel a une structure trop stricte. «C’est pourquoi nous avons créé dans notre progiciel standard un module gestion à l’affaire qui permet de configurer facilement chaque nouveau produit ou processus ainsi que de gérer les aléas, d'anticiper les dérives, de diminuer les coûts administratifs et de production.», explique Pierre-Alain Schnegg.

Le pouvoir de l’anticipation

Actuellement, les progiciels de gestion sont particulièrement appréciés pour leur aide très fine quant à l’analyse de l’ensemble de la production et aux possibilités de prévision très précises qu’ils offrent. En outre, les prochaines années verront probablement un fort développement des terminaux mobiles. «Ce sera notamment très utile aux forces de vente qui pourront démarcher tout en ayant accès à toutes les données de l’entreprise ou à la simulation, en temps réel, de produits personnalisés.», prévoit Monsieur Schnegg.