Traditionnellement, le logiciel CRM regroupe l’ensemble des dispositifs ayant pour but d’optimiser la qualité de la relation client, de fidéliser et de maximiser le chiffre d’affaires ou la marge par client. Il est donc un puissant outil d’analyse mais également une base de données unique qui centralise des informations autrefois inutilement dispersées. «Il est aujourd’hui évident que nos entreprises suisses doivent profiter du fort engouement international pour nos produits. Pour ce faire, il faut un outil puissant qui permet de créer une boutique, assurer le paiement et gérer toutes les données stratégiques», résume Sylvain Rayé, expert suisse en solution e-commerce. Pour ce faire, il apparaît aujourd’hui idéal de faire appel aux technologies Open Source afin de s’équiper à moindre coût d’un progiciel parfaitement moderne et fonctionnant sans difficulté avec d’autres softwares de toutes sortes de plates-formes. Lorsqu’il est couplé avec un PIM (Product Information Management), toutes les informations des produits, en toutes les langues se trouvent au même endroit. Il en va de même pour les coordonnées, les habitudes et les profils des clients.

Cloud: Avantages et risques

Lors de l’installation de leur CRM, la plupart des PME font le choix de solutions SAAS, Software As A Service. De cette manière, les dépenses consacrées au progiciel se font à la manière d’un abonnement sans investissement conséquent. De plus, la maintenance et les mises à jour sont assurées, de même que la flexibilité du nombre d’utilisateurs ou de la durée d’utilisation. Il s’agira alors de correctement choisir le lieu de l’hébergement des données en fonction notamment de la sensibilité de chaque commerce.