Monsieur Cron, quelle est l’importance de la Suisse en tant que site d’innovation?

Une importance capitale! Depuis plusieurs années, la Suisse est championne du monde de l’innovation. Il existe un indice d’innovation appelé Global Innovation Index (GII). Depuis plusieurs années, la Suisse figure en tête de liste.

Qu’est-ce qui fait son succès?

Tout d’abord, notre système de formation et ses hautes écoles renommées. Ensuite, notre capacité à attirer les meilleurs talents en provenance du monde entier. Enfin, nous avons de bonnes infrastructures, un environnement attractif caractérisé par une grande sécurité juridique et une qualité de vie élevée.

Dans quels domaines la Suisse a-t-elle du retard à rattraper?

Nous avons besoin d’une part d’un système fiscal favorable aux entreprises et de pouvoir faire venir en Suisse les individus les plus doués sans problèmes majeurs. D’autre part, il faut que l’accès aux marchés étrangers se fasse avec le moins d’obstacles possible.

L’organisation faîtière Switzerland Innovation a créé les parcs d’innovation. Quels objectifs poursuivent-ils?

Switzerland Innovation et ses cinq sites ont pour objet de générer des investissements privés en recherche et développement. Nous soutenons la coopération entre les chercheurs des universités et des hautes écoles et ceux des entreprises innovantes. En résultent de nouveaux produits et services commercialisables.

Où voyez-vous la Suisse à l’avenir?

Si la Suisse veut conserver sa position de site d’innovation, nous n’avons pas le droit de nous reposer sur nos lauriers. Pour un pays sans matières premières, la recherche et le développement sont un aspect fondamental assurant notre prospérité.