Au début de leur activité, les jeunes entrepreneurs ont souvent des ressources financières limitées. Ils renoncent donc parfois à s’assurer. Pourtant, certains risques peuvent avoir des conséquences financières désastreuses. Les cinq assurances suivantes offrent une première protection. 

L'assurance accident

Conformément à la Loi fédérale sur l’assurance-accidents (LAA), l’entreprise est dans l’obligation d’assurer ses employés contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Cette assurance couvre notamment les frais de guérison et de réinsertion. L’indemnité journalière est payée à partir du 3e jour qui suit l’accident et jusqu’à ce que l’assuré retrouve sa pleine capacité de travail. En cas d’incapacité totale, 80% du salaire est versé.

Au début de leur activité, les jeunes entrepreneurs ont souvent des ressources limitées

Non obligatoire, cette assurance protège les employés contre la perte de salaire en cas de maladie durant 730 jours maximum. Dans le cas où cette couverture n’est pas mise en place, l’employé percevra son salaire entre 3 semaines et 6 mois maximum, cela dépendra de son ancienneté dans l’entreprise, afin d’avoir droit à cette prestation maximale, le salarié doit avoir travaillé 25 ans dans la même société. Pour combler cette lacune, l’employeur à la possibilité de mettre en place une assurance perte de gain maladie afin de protéger ses collaborateurs. Cette couverture est fortement conseillée.

L'assurance responsabilité civile

Dans le cadre de leurs activités professionnelles, les collaborateurs peuvent avoir à répondre de conséquences de lésions corporelles ou de dommages matériels causés à des tiers. Pour chaque branche d’activité, trois niveaux de risques sont définis : les risques de base communs aux différentes branches d’activité, les risques couverts spécifiques à la branche d’activité et les risques particuliers. Les risques couramment couverts sont notamment ceux liés aux bâtiments, aux terrains, aux installations techniques, usines et machines, aux produits fabriqués ou distribués.

L'assurance protection juridique

Opérant dans un contexte de marché de plus en plus complexe et globalisé, les entreprises sont aujourd’hui confrontées quotidiennement à une multitude de lois et de prescriptions. Cette assurance permet de faire valoir ses droits lorsque ceux-ci sont contestés. Elle est utile dans de nombreux cas, notamment lorsqu’un client invoque un défaut de marchandise, un collaborateur prétend avoir fait des heures supplémentaires et exige son paiement, un concurrent diffuse une publicité portant atteinte à la réputation de l’entreprise.

L'assurance commerce

Opérant dans un contexte de marché de plus en plus complexe et globalisé, les entreprises sont aujourd’hui confrontées quotidiennement à une multitude de lois et de prescriptions. Cette assurance permet de faire valoir ses droits lorsque ceux-ci sont contestés. Elle est utile dans de nombreux cas, notamment lorsqu’un client invoque un défaut de marchandise, un collaborateur prétend avoir fait des heures supplémentaires et exige son paiement, un concurrent diffuse une publicité portant atteinte à la réputation de l’entreprise.