Avec une superficie de plus de 50 hectares, Y-parc – Swiss Technopole, basé à Yverdon-les-Bains, est le premier et le plus vaste parc technologique de Suisse. Il a pour vocation de servir d’incubateur aux start-up mais aussi de parc industriel.

La mixité est revendiquée et ainsi les PME, les start-up et les acteurs industriels internationaux se côtoient, ce qui selon Sandy Wetzel, directeur d’Y-parc, «permet d’héberger à la fois des centres de R&D et des lignes de production dans le but de créer des synergies et des nouvelles innovations transversales». Cent trente entreprises dont une trentaine de start-up évoluent sur place.

Environ douze start-up sont dans l’incubateur d’entreprise Y-start créé il y a quatre ans en collaboration étroite avec la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion (HEIG-VD). Aujourd’hui, Y-parc affiche déjà une ambition internationale. Sandy Wetzel est conscient que l’économie de l’innovation s’est globalisée. « La stratégie qui a débuté en 2014 a donc pour but de s’allier avec des parcs technologiques dans différents pays et de construire avec ces partenaires des programmes d’échange d’entreprise. »

Sainte-Croix accrédité par l’Agence spatiale européenne

Le technopôle de Sainte-Croix consacre 300 m² aux start-up initialement engagées dans des procédés d’assemblage, de microsoudure et de métrologie.  Cet incubateur a la particularité d’être animé en collaboration avec le Swiss Welding Institute, le pôle international de compétence en matière de soudage qui a été inauguré fin 2014, avec le Swiss Space Center, un institut de formation certifié par l’Agence spatiale européenne.

Ainsi, coexistent sur le technopôle des start-up, des instituts de formation et des ateliers mécaniques qui, comme l’explique J.-M. Buchillier, directeur de l’Association pour le développement du Nord vaudois, permettent en collaboration avec les entreprises, le développement de prototypes.

Orbe à la pointe des clean-tech

Orbe accueille un incubateur sur le thème des clean-tech: les technologies environnementales, les énergies renouvelables, le traitement des déchets et de l’eau. Sa particularité, c’est qu’il a été développé en collaboration avec un groupe privé: Granit Technologies SA, actif depuis plusieurs années dans les technologies environnementales. Le site dispose également de surfaces où les entreprises de production peuvent déployer leurs activités.

Soutenir l’innovation

Par les collaborations étroites avec la Haute Ecole et le réseau cantonal InnoVaud, les technopôles du Nord vaudois ne se limitent donc pas aux incubateurs et aux start-up mais permettent aussi aux entreprises de la région d’accéder à des compétences et à des programmes de soutien à l’innovation.