Etude de marché, analyse de la demande, benchmarking et business plan sont autant d’étapes essentielles avant la création de son entreprise. Divers coachs et experts proposent alors des conseils ou de l’aide pratique pour y arriver.

Cela dit, tous ces apports théoriques devraient pouvoir se faire en parallèle avec une véritable expérience grandeur nature. Pour ce faire, les solutions sont moins nombreuses.

Reste alors la possibilité de découvrir des entreprises du secteur, de consacrer quelques journées passées dans la rue à éprouver des concepts ou des premiers prototypes.

La forme finale n’est pas nécessaire pour ce faire. Mieux vaut un prototype approximatif mais qui pourra être corrigé à de nombreuses reprises qu’un produit fini qui finalement ne correspond pas tout à fait aux exigences du marché.

Phase test

Cette phase test peut se réaliser à une échelle beaucoup plus restreinte que le marché cible. Ainsi, la ville de Fribourg se profile comme une parfaite zone de test en Suisse.

Représentative, dynamique et à taille humaine, elle se présente comme un laboratoire économique intéressant. C’est aussi ce que les professionnels nomment le lean startup.

Le principe est de se confronter directement au marché, sans trop penser à une dimension macro. Montrer le produit ou au minimum le présenter, par exemple sur les réseaux sociaux, afin de déceler une attente, faire naître un besoin, signer des premières commandes.

Ce qui permet, de fait, de sélectionner les marchés les plus porteurs et atteindre le plus rapidement possible les seuils de rentabilité.

Cela dit, ce développement par la clientèle implique absolument d’intégrer que la création d’une entreprise ne doit pas seulement être pensée dans un bureau.