Décrocher un prêt pour monter son entreprise, faire valoir une idée ou un projet relève parfois du parcours du combattant tant les démarches, toutes plus fastidieuses les unes que les autres, sont nombreuses. La lenteur dans l’exécution des contrats suppose une bonne dose de patience.

Toutes ces lourdeurs administratives entravent le bon déroulement des opérations commerciales, estime la Banque mondiale et, de ce fait, ne conduisent pas à une hausse du nombre de créations d’entreprises. Conjointement avec la Société financière internationale, l’institution publie chaque année le rapport Doing Business qui classe 189 économies en fonction de la facilité à y faire des affaires.

La Suisse se classe 20e parmi les Etats où l’environnement réglementaire s’est avéré le plus favorable aux opérations commerciales en 2014.

Un environnement favorable à la création

Des structures d’accompagnement et de soutien à la création de sociétés ont été expressément créées afin d’aider les personnes qui se lancent dans l’aventure entrepreneuriale. Pour mener à bien son projet dans les meilleures conditions possibles, les entrepreneurs peuvent faire appel à différents organismes de promotion économique.

Ces organismes sont répertoriés par les cantons mais aussi par le Centre Patronal. Christian Masserey, chef du service marketing et des relations publiques du Centre Patronal, conseille de faire bon usage de ces différents supports: « car le chef d’entreprise ne doit pas se sentir isolé. Il doit pouvoir exprimer ses soucis, mais aussi ses expériences et ses objectifs. Dans son association professionnelle par exemple, il rencontre des confrères confrontés aux mêmes situations: l’échange devient dynamique et l’efficacité de chaque membre s’en trouve accrue ».

Ainsi de la recherche de fonds, aux questions juridiques en passant par des interrogations sur la situation économique, le futur ou l’actuel entrepreneur trouvent des réponses et un accompagnement de qualité. La force principale du Centre Patronal réside dans le fait qu’un futur entrepreneur bénéficie sous un même toit de tous les services dont il a besoin pour mener son projet à bien.

L’accès à l’entrepreneuriat

En Suisse, les conditions cadres pour l’accès à l’entrepreneuriat sont suffisamment larges pour faciliter, in fine, la création d’entreprises.  Aujourd’hui, beaucoup de choses se créent dans les nouvelles technologies, mais ce n’est pas la tendance du marché qui doit guider la création d’entreprises: «quelqu’un qui veut se lancer mais qui ne sait pas quoi faire: mieux vaut qu’il ne fasse rien».

Par contre, constate Christian Masserey, il faut savoir que plus de 22 % des entreprises de ce pays sont à racheter dans les cinq ans à venir.