Top 10

Best Swiss Startups 2015

  1. L.E.S.S. SA (Ecublens 2012)
  2. Abionic SA (Lausanne 2010)
  3. Flyability SA (Lausanne 2014)
  4. Bcomp (Fribourg 2011)
  5. Sophia Genetics SA (Saint Sulpice 2011)
  6. Knip AG (Zurich 2013)
  7. TrekkSoft AG (Mattein bei Interlaken 2010)
  8. QualySense AG (Glattbrugg 2010)
  9. Glycemincon AG (Schwerzenbach 2013)
  10. Lunaphore Technologies SA (Lausanne 2014)

(source: Swiss startups)

«La plus grande erreur» lors du lancement d’une start-up est de créer un plan de développement trop tôt, conseille l’expert Erich Bucher, président du Startup Academy à Bâle. Pour éviter un plan mal construit, il faut d’abord parler aux clients et aux fournisseurs potentiels durant une «phase de découverte et de validation» de 18 à 24 mois, selon Bucher. Après cette étape seulement, lorsqu'on est prêt à chercher des investissements, faut-il créer un plan de développement.

De même, ne tentez pas de lancer un produit ou un service avec «la solution parfaite»; le mieux est de commencer par une période d’essai. "C’est seulement quand on commence à le tester auprès des clients que l’on découvre des failles".

Surtout, ne révélez pas l’idée trop tôt. Les start-up qui résultent de projets universitaires sont particulièrement à risque de cette erreur, dit Bucher. Une fois l’idée rendue publique – par exemple, dans la publication d’un doctorat – un brevet ne peut pas être accordé. «On doit obtenir le brevet avant d’en parler la première fois.»

D’ailleurs, parler trop tôt de votre idée encourt le risque qu’un autre entrepreneur la vole. «On doit savoir quand et où en parler,» conseille Bucher.