Où en sont les entreprises romandes en matière de sécurité au travail ?

Il n’est pas facile de répondre à cette question car les niveaux de conformité entre les différents secteurs d’activité sont très différents.

Certaines industries comme la chimie sont très actives dans ce domaine pour des raisons de dangerosité évidentes alors que d’autres ne le sont que très peu bien que des dangers spécifiques existent.

Aujourd’hui, on peut dire que 20 à 30% des entreprises sont en ordre tandis que la vaste majorité offre des mesures de prévention et de protection bien insuffisantes à leurs collaborateurs.

Les entreprises romandes ont donc un réel besoin d’information et de formation ?

Le potentiel d’amélioration et de la prise en compte de la sécurité et de la santé au travail est énorme. La Suisse pense trop souvent, à tort, qu’elle est un excellent élève alors que lorsque l’on examine les statistiques européennes, nous sommes par exemple loin derrière l’Angleterre.

Comment vos formations permettent-elles de créer un lieu de travail plus sûr et durable ?

La prévention et la formation développent une prise de conscience positive des collaborateurs et permettent ainsi une réduction des accidents et des maladies professionnelles.

Quel genre de formations offrez-vous ?

Nos formations couvrent la majorité des besoins de tous les secteurs d’activité.

Pour respecter la Directive CFST 6508 relative à l’appel à des médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité au travail, nous offrons soit une solution type de branche c’est-à-dire adaptée à une branche d’activité particulière de telle sorte que leurs entreprises puissent se conformer aux standards de sécurité et de santé définis, soit une solution individuelle qui prend en compte les spécificités de la société.

En savoir plus