Prix à l’heure divisé par deux

«Un nouveau marché émerge depuis trois ans: celui des very light jet, des jets plus petits et plus économiques. C’est la réunion de tous les avantages de l’aviation privée à un prix plus avantageux», explique Eymeric Segard, directeur de LunaJets, le plus grand courtier suisse d’aviation privée. Avec ses cabines confortables, ses larges hublots et ses sièges en cuir, le Cessna Citation Mustang, premier venu de cette catégorie, n’a rien à envier à ses grands frères. Et sa location ne coûte que 3 000 francs de l’heure: plus de deux fois moins cher que pour des jets classiques light jet. «Il accueille 4 passagers au maximum avec une autonomie de 2.5 heures, sans toilettes. Pour les hommes d’affaires et entrepreneurs, il offre le meilleur rapport qualité-prix sur de petits voyages d’affaires ou des week-ends, surtout pour les destinations non desservies par l’aviation commerciale», ajoute Eymeric Segard. Un modèle qui correspond d’autant plus à la réalité du marché: en jet privé, les vols durent 1 heure 30 en moyenne et le taux de remplissage est de 2,5 personnes.

Marché en progression


Lancé en 2009, le Citation Mustang a été le premier very light jet introduit sur ​​le marché. Depuis, plus de 350 modèles ont été fabriqués. D’autres constructeurs se sont lancés dans l’aventure, à l’image du constructeur brésilien Embraer. Avec une cabine plus volumineuse, son minibar et des toilettes, le Phenom 100 est le plus luxueux de sa gamme. «En aviation privée, un vol sur trois s’effectue aujourd’hui avec de petits avions. Ils ne représentent pourtant que 4 % des modèles fabriqués dans le monde. C’est donc bien la preuve que ce marché devient important. Et c’est grâce à ce type d’avions», conclut Eymeric Segard.