Le respect de la chaîne du froid, la consommation raisonnable des carburants, le respect des délais de livraison, le temps de travail des chauffeurs, la sécurité des véhicules et de leur chargement sont autant de soucis pour tous les dirigeants de société à travers le monde. Heureusement, de bons outils de géolocalisation devraient leur permettre de retrouver rapidement un sommeil paisible et surtout une gestion affranchie de ces tracas quotidiens. La société vaudoise Panamax à La Croix-sur-Lutry est justement à la pointe dans le monitoring des opérations logistiques. Elle propose toutes les solutions nécessaires à des PME ou grandes entreprises pour la gestion par GPS et GPRS de leurs ressources mobiles dans n’importe quelle région du monde. «Nous offrons simplement un service clés en main de qualité suisse, mais avec des prix chinois qui sont quasiment 10 fois moins élevés que ceux de nos concurrents.» affirme Bryan Meyer, le fondateur et CEO de cette PME vaudoise. 

Etre à la fois à son bureau et sur le terrain

L’exploitation d’une flotte opérant sur tout le territoire helvétique, voire hors frontières, est une source de dangers supplémentaires et de difficultés de communication. Pour y remédier, la société de Bryan Meyer permet aux entreprises de voir évoluer sur un seul écran tous leurs dispositifs déployés et ceci grâce à la localisation via satellite et la synchronisation en temps réel sur leurs serveurs sécurisés. Puis, via le réseau GPRS, il est possible de communiquer par écrit avec chaque employé. Ainsi, le siège central aura toujours un œil sur tous les paramètres de ses véhicules en déplacement et pourra orienter aisément ses employés. 

Des avertissements intelligents

Grâce aux logiciels dits de monitoring, un grand nombre d’événements peuvent être rapportés en temps réel. Le déchargement de la cargaison pourra ainsi être notifié à la direction ou même directement aux clients par SMS. La variation brusque de la température du stock peut également créer une alerte. Il est maintenant facile de vérifier, par exemple, le respect de la chaîne du froid tout au long du parcours, depuis l’entrepôt jusqu’au client. Le comportement des employés est également vérifiable. Il s’agira en l’occurrence de vérifier que les temps de pauses des chauffeurs sont correctement respectés, que les itinéraires les plus courts sont empruntés et de manière économique en carburants. Enfin, grâce à la surveillance de l’ouverture des portes ainsi que des endroits où se trouve le véhicule, une tentative de vol sera immédiatement avortée par une série d’alarmes. «Les voleurs ont mis au point des solutions de contournement à toutes les formes d’alarmes. En moins d’une heure votre système conventionnel est démonté et rendu inopérationnel. Vous ne pouvez plus compter sur ces méthodes de sécurité. La géolocalisation est donc la solution de sécurisation la plus fiable et permet ensuite de retrouver sans peine votre véhicule et son chargement.» ajoute Monsieur Meyer. 

Des assureurs convoités

Ce sont maintenant les assureurs que l’entreprise vaudoise compte convaincre avec un argument de poids: «On ne peut jamais mentir à un satellite». L’objectif est d’obtenir des réductions sur les primes des assurés recourant à la technologie de la géolocalisation. La rentabilisation de l’installation, qui coûte moins de CHF 1’000.– par véhicule puis environ CHF 300. – d’abonnement par année, se ferait alors facilement. Quoi qu’il en soit, la demande étant en pleine croissance, ces nouveaux outils seront très vite incontournables.