Quels sont les premiers défis spécifiques des expatriés en Suisse? 

Dans beaucoup de cantons, trouver un logement à un prix décent sera probablement la première préoccupation des expatriés. Une fois ce problème écarté, les expatriés ont tout intérêt à accorder une attention particulière à leur famille qui les accompagne: s’ils ne se plaisent pas en Suisse, ils finiront par partir (et l’expatrié avec eux en général). Mais l’un des plus gros défis, c’est probablement de mettre de côté tous ses a priori sur la Suisse, et arriver dans le pays avec une vraie attitude d’écoute et d’observation.

Qui peut aider les expatriés à s'intégrer et comprendre le fonctionnement du pays?

Les étrangers qui sont déjà sur place depuis plusieurs années ils feront un lien entre le pays de provenance des expatriés et la Suisse, à la fois sur le plan de la vie quotidienne et de la culture. Rapidement, il me semble important de s’engager dans des projets associatifs, de quartier, ou dans la vie extra-professionnelle de l’entreprise: en Suisse, on accorde une importance très particulière à l’implication de chacun dans la vie de la communauté (au sens large).

Les salaires et le coût de la vie suisses sont-ils difficiles à appréhender pour un expatrié? 

C’est un des sujets épineux qui peut avoir des conséquences importantes. La Suisse est un des pays de l’OCDE où le coût de la vie est le plus élevé, et beaucoup d’étrangers ne prennent pas la mesure de ce que cela signifie. Mieux vaut refuser un poste manifestement sous-payé plutôt que d’accepter et d’être en difficulté financière et de regretter.

Qu'entendez-vous par la « Suisse attitude en entreprise » dans votre livre? 

La confiance entre employés et employeurs, le management très consultatif (beaucoup plus «bottom up» que «top down» pour reprendre des termes anglais), l’importance du travail collectif, de la notion de groupe, etc… Il est primordial que les expatriés comprennent les spécificités de la culture suisse. Le plus souvent, les expatriés ne s’en rendent absolument pas compte, car ils sont dans une tout autre logique, et cela peut choquer.