Et si le modèle des bureaux personnels, avec leurs cloisons grisâtres, était définitivement révolu ? De plus en plus de salariés souhaitent pouvoir travailler quel que soit l’endroit où ils se trouvent. Dans ce nouvel espace, les collaborateurs n’ont plus de bureaux affectés.  Ils s'installent là où ils le souhaitent : une station de travail où ils connectent ordinateur et tablette, une salle de réunion, un aéroport, une gare, ou même…le canapé de la maison. Ces nouveaux utilisateurs privilégient un certain sens du libre-service et une technologie personnalisée pour dynamiser leur performance.  

Une approche «mobile» pour un nouvel espace de travail

Les chiffres confirment cette tendance. Les modèles de travail flexibles gagnent de plus en plus de terrain en Suisse selon une récente étude commandée par le cabinet de recrutement Robert Half. De nombreuses entreprises n’imposent plus une présence obligatoire dans les locaux de l’entreprise. Sur les 4,5 millions de travailleurs suisses, plus de la moitié ont la possibilité de travailler loin de leur bureau. Aujourd'hui, les entreprises sont capables de créer un espace de travail entièrement sans fil qui répond aux attentes des salariés. Ces derniers bénéficient d’un accès intégré à l’ensemble de leurs applications, données et services d’entreprise, où qu’ils se trouvent et quel que soit le périphérique utilisé.

La technologie au service de la collaboration

Visio-conférence ou possibilité de travailler à plusieurs sur un même fichier tout en étant à distance. Aujourd’hui, les applications web et mobiles se mettent au service du travail collaboratif en entreprise. L'informatique dans les nuages, appelé cloud, révolutionne la manière d'utiliser les technologies. Il permet par exemple aux collaborateurs d'une entreprise d'accéder aux documents internes depuis n'importe quel appareil connecté. Le cloud computing offre ainsi une plus grande mobilité grâce à un partage de l'information simplifié.

La protection doit être assurée

Mais il n’y a pas de stratégie mobile efficace sans assurer la sécurité des données et des matériels. Le poste de travail nomade doit donc être surveillé en continu afin de ne pas être à l'origine d'intrusions ou de piratage. Conscientes de ces risques, les entreprises commencent à s'équiper d'outils dédiés à la protection de leurs appareils de travail. Analyse comportementale et protection à base de signature, technologies de chiffrement de données, contrôle des applications. Ces dispositifs concrets et complémentaires se généralisent dans les sociétés.