Aujourd’hui, il est en effet possible de tout faire à distance depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur connecté à une plate-forme collaborative ainsi qu’à des progiciels de gestion intégrés (ERP, SMC, etc.).

Nous sommes dans une logique d’instantanéité avec son lot d’inconvénients, certes, mais aussi et surtout d’avantages. Il suffit de rester maître des outils mis à disposition pour en tirer profit et jouissance.

Temps réel

Dans la course à la compétitivité, le mot «différé» peut entraîner des pertes considérables pour une entreprise, d’autant plus si ses concurrents ont misé sur l’hyperconnectivité.

Demain, chaque collaborateur pourra effectuer son travail à distance et ainsi limiter ses déplacements

Désormais, à dix mille mètres d’altitude par exemple, un décideur peut, par l’intermédiaire de la visioconférence, donner des directives à ses «troupes».

Dans la même veine, un dossier technique devrait-il être transmis de toute urgence à un représentant de commerce? Où qu’il soit, il le recevra dans la seconde et pourra poursuivre la négociation avec son client.

Mobilité statique

A de rares exceptions, toutes les zones terrestres sont désormais couvertes en matière de télécommunication. Il s’agit du «grand maillage planétaire» auquel chacun peut se connecter pour échanger des informations.

Dans le monde de l’entreprise, ce nouveau paradigme a permis d’optimiser la gestion des ressources humaines et matérielles. Paradoxalement, l’hypermobilité des flux offre la possibilité de rester statique.

On aborde ici les notions de télétravail et de robotique qui préfigurent l’ère de la révolution industrielle V4. Demain, chaque collaborateur pourra effectuer son travail à distance et ainsi limiter ses déplacements. Un plus pour l’écologie.