Si 21 semaines reste le délai unanimement admis pour profiter des meilleurs tarifs afin de booker un vol international, il arrive aujourd’hui que des tarifs très avantageux soient toujours valables 7 à 6 jours avant le décollage. Le fait de passer par les mêmes compagnies ainsi que les mêmes intermédiaires garantit, en outre, de profiter de rabais et d’avantages, surtout lorsque l’entreprise fait voyager de nombreux collaborateurs.

La tendance est plutôt aux déplacements de très courte durée

Vient alors la question de la catégorie de vol et des options de confort sélectionnées. Il apparaît généralement avantageux de choisir une classe business qui permettra de dormir dans l’avion et d’optimiser ensuite le temps sur le lieu d’arrivée. Ainsi, la tendance est plutôt aux déplacements de très courte durée, sans valise en soute. L’employé est alors, en général, ravi que son emploi du temps soit resserré en contrepartie d’un gain de confort.

Le piège du web

Attirées par les nombreuses facilités du voyage planifié sur internet, de nombreuses sociétés ont tendance à varier les prestataires et vouloir tout maîtriser elles-mêmes. Bien souvent, cela se traduit par des tarifs plus élevés et beaucoup de temps perdu par rapport au prestataire unique ou à l’agence de voyages spécialisée. Un piège à éviter!

Les assurances, moindre coût et gros avantages

Puisqu’un voyage d’affaires se doit d’être rentabilisé par la plus-value directe ou indirecte qu’apportera le déplacement, le risque que cette dernière soit affectée par l’annulation d’un rendez-vous ou des surprises de dernières minutes est grand. Il peut donc enfin être intéressant de contracter certaines assurances qui couvrent les coûts des voyages d’affaires qui ont dû, par exemple, être résiliés en raison d’une réunion annulée.