«Phone-keys-wallet», telle est l’expression anglophone pour définir le moment de check mental que l’on vit tous, particulièrement en voyage, afin de s’assurer que l’on n’a pas oublié quelque chose d’essentiel. Cette même liste doit être dressée, de manière un peu plus complète et si possible sous forme écrite, avant de partir.

C’est non seulement l’assurance de ne rien oublier, mais aussi celle de partir l’esprit tranquille et totalement concentré sur le véritable objectif du déplacement. Au-delà, la check-list intégrera l’ensemble des données matérielles nécessaires au voyage.

Des détails aussi insignifiants que les cartes de visite à mettre dans la mallette du voyageur, des éléments de petite papeterie sans oublier les outils de présentation comme les CD, disque dur portable, clés USB, etc.

On fera enfin systématiquement une copie de ses documents d’identité que l’on placera ailleurs que les originaux. De quoi gagner des jours de démarches administratives en cas de vol ou de perte de ces précieux sésames. Lors d’un voyage, cela peut finir par se traduire en millions de contrats qui ne seront pas perdus.

L’insuffisance de la carte

Chaque voyageur prépare généralement son plan avec un itinéraire voire une carte. Des outils qui suffisent largement lorsque l’on part en vacances et que le timing n’est pas serré à la minute près.

Ce n’est malheureusement pas le cas dans les voyages d’affaires, particulièrement en période de crise économique où chaque déplacement doit être le plus court possible et donc le plus intense et productif. Toutes les grandes villes connaissent des difficultés de circulation aux heures de pointe qui rendent difficile l’accès aux aéroports ou aux gares.

Il est donc devenu primordial de préparer un lien permettant de visualiser l’état de la circulation dans la ville et les délais moyens d’accès aux aéroports, par exemple.