Quel panorama peut-on dresser du marché de l’exportation suisse?

Les exportateurs suisses contribuent largement à la prospérité de notre pays. Actuellement, ils font face à un franc suisse extrêmement fort, à une crise qui couve au sein de la zone euro et à une économie mondiale généralement faible. Il est donc important d’agir avec détermination et d’éviter les entraves durables.

Le taux de change EUR-CHF actuel s’avère plutôt défavorable du point de vue des exportateurs suisses; faut-il penser à chercher de nouveaux marchés?

Les exportateurs suisses ont de bonnes chances sur les nouveaux marchés. Pour qu’ils réussissent sur le long terme, il faut dès maintenant qu’ils s’implantent dans de nouvelles régions, développent de nouvelles technologies et fassent en sorte que les produits innovants atteignent rapidement leur maturité sur le marché. 

Quels sont les domaines dans lesquels la Suisse excelle? Et pourquoi?

Traditionnellement, l’économie suisse est très diversifiée. L’industrie chimico-pharmaceutique et l’industrie métallurgique, mécanique et électronique sont de puissants secteurs exportateurs. Ils ont une longue histoire et jouissent d’une excellente réputation. L’industrie suisse de l’horlogerie et des instruments de précision est également leader mondial dans de nombreux domaines.

Quels sont les domaines qu’il faudrait encourager?

Sur le long terme, la réussite des entreprises suisses est liée aux marchés de niche et aux produits high-tech. Dans le contexte commercial et monétaire difficile qui règne actuellement, les exportateurs doivent compenser la baisse de leurs marges. En proposant des produits innovants et des prestations supplémentaires, la question du prix devient secondaire. 

Au vu de son impressionnante réussite au cours des vingt dernières années et de son redressement rapide après la dernière crise, on peut se demander quelle est la recette du succès de l’industrie d’exportation suisse? 

Gage de qualité, le «Swiss Made» favorise la confiance dans notre marché, même quand la situation économique est délicate. C’est sans doute là une grande force de notre économie exportatrice. Mais il faut entretenir cette confiance en continu et la consolider régulièrement. La haute compétence de notre population active, la politique axée sur la stabilité dans de nombreux domaines et le fort consensus social en Suisse y contribuent grandement. 

Quels sont les défis du futur pour le marché de l’exportation suisse? 

Les nouvelles technologies et les nouveaux marchés renferment toujours des risques. Des facteurs économiques et politiques non influençables peuvent mettre en danger de tels projets et conduire à des échecs. Nous constatons également que les compétences interculturelles et les connaissances linguistiques nécessaires sont encore en partie insuffisantes. Les exportateurs suisses s’attellent à ces défis.