Depuis un an les entreprises suisses se sont mises à développer des politiques mobiles; équiper les employés de smartphones et tablettes est devenu une nécessité. De son côté la technologie mobile se développe en faveur de l’entreprise avec des progiciels de plus en plus adaptés.

La demande est forte

Comme l’explique Jérôme Lorido, engagement manager chez blue-infinity, «ce sont aux employés eux-mêmes à mettre la pression. Etre connectés en permanence à leur boîte mail professionnelle, gérer leurs rendez-vous à distance ou encore consulter un carnet d’adresses, sont devenus des besoins qui ne peuvent plus être rattachés aux horaires de bureau.» Du moins s’ils veulent être mobiles et productifs à la fois. Un argument de poids pour les entreprises.

Le défi technologique: la sécurité…

Pour répondre à ce besoin des entreprises, les développeurs ont mis au point des progiciels adaptés. La première étape est de garantir la sécurité des informations mises en réseau. Pour les banques par exemple c’est une condition sine qua non. «Avant d’envisager une application mobile, explique Jérôme Lorido, il faut mettre au point une politique informatique mobile qui assure un process de sécurité. Il est donc possible de contrôler l’accès et la localisation des appareils mobiles, et en cas de perte ou de vol, d’effacer à distance les périphériques.» 

… et l’ergonomie 

Une fois la sécurité en place, le logiciel mobile se doit aussi de fournir de bonnes performances pour l’utilisateur. Pour Jérôme Lorido, remettre l’utilisateur au centre des intérêts est une étape cruciale. «Pour bien exploiter son logiciel d’entreprise, le collaborateur doit pouvoir bénéficier d’une bonne ergonomie. Les ergonomes réfléchissent à la manière d’afficher au mieux une application sur une tablette, un mobile ou un ordinateur, afin que l’interface du logiciel s’adapte à l’écran. C’est ce qu’on appelle le multiscreen; pour nous, tout l’enjeu est là, car c’est l’avenir du mobile et de l’expérience utilisateur.» Côté entreprise, c’est évident, tout projet informatique qui démarre aujourd’hui, doit inclure un volet mobile. Une évolution qui promet donc de faire évoluer à la fois le travail en entreprise et les technologies mobiles.