Les différentes options de financement et les conditions d’exploitation d’un parc de véhicules déterminent son niveau de rentabilité.

Si un particulier peut se permettre un coup de cœur sur le modèle de ses rêves, l’entrepreneur quant à lui se basera essentiellement sur des critères économiques. Par ailleurs, il devra assurer la gestion de son parc avec le maximum d’efficience.

Des outils incontournables

La complexité est telle qu’il existe aujourd’hui des formations spécifiques pour tirer le meilleur parti d’un parc. A celle-ci s’ajoutent des progiciels de plus en plus performants.

Modulaires pour la plupart, ces derniers permettent d’établir au plus juste les caractéristiques des véhicules à acquérir et leur mode de financement. Par ailleurs, ils gèrent l’entièreté des questions administratives, mécaniques, mais aussi et surtout, d’exploitation.

Les affectations, les réservations, les ordres de mission, la consommation, les ratios, la géolocalisation… tout est sous contrôle.

Un métier à part entière

Pour aller encore plus loin dans la course à la rentabilité, certaines sociétés font le choix d’outsourcer totalement ou partiellement la gestion de leur parc auprès d’un ou plusieurs concessionnaires.

D’autres font appel à des services de consulting dotés d’une expertise en la matière. Toutes ces solutions, parfois combinées entre elles, permettent de tirer le meilleur parti de sa flotte, à savoir, un rendement optimal.