Qu’est-ce que le Fleet Management? 

C’est une externalisation totale ou partielle de la gestion du parc automobile d’une entreprise. Cela permet aux sociétés dont ce n’est pas le coeur de métier, de ne plus assurer elles-mêmes cette tâche coûteuse, répétitive et chronophage.

L’objectif est d’assurer le confort et la sécurité les utilisateurs tout en respectant un certain nombre d’exigences. Le Fleet Management permet aux entreprises de n’avoir qu’un seul interlocuteur entre tous les acteurs qui entrent en compte dans le fonctionnement de la flotte: constructeurs, loueurs, prestataires d’entretien, assureurs, tâches administratives…

Les réductions de coûts grâce au Fleet Management peuvent atteindre jusqu’à 30% sur le budget automobile d’une entreprise.

Pourquoi ce service est-il au cœur des stratégies des entreprises?

L’enjeu est de maîtriser son budget. Les réductions de coûts grâce au Fleet Management peuvent atteindre jusqu’à 30% sur le budget automobile d’une entreprise. Souvent l’entreprise paie un forfait pour le service de Fleet Management ce qui lui permet d’avoir des coûts fixes.

Cela garantit aussi aux véhicules de rester en bon état et disponibles pour tout le monde. Prenons aussi l’exemple d’une grande entreprise qui va acheter une flotte d’une cinquantaine de voitures.

Il lui faut un break, elle va donc chercher un modèle qui correspond à ses attentes et mettre en concurrence plusieurs marques. Cela permet de négocier le prix d’achat ou de faire baisser le forfait de location ou de leasing, de plus en plus privilégié par les entreprises.

La Suisse est-elle avant-gardiste? 

En tout cas elle n’est pas en retard! Car c’est un service qui existe depuis longtemps et qui est assez courant dans les
grandes entreprises.

La preuve de l’implication du pays dans le Fleet Management: l’an dernier au Salon de l’automobile de Genève avait lieu le tout premier congrès Fleet européen.

Un lieu de rencontre et d’échange sur cette thématique entre les constructeurs et les entreprises. Une deuxième édition devrait avoir lieu dans le cadre du prochain Salon de l’automobile de Genève.  

Quelles sont les nouveautés et les nouvelles technologies qui pourraient révolutionner le marché?

Beaucoup de véhicules sont utilisés dans un rayon d’action limité et ne se déplacent que sur une trentaine de kilomètres autour de leur siège.

La voiture électrique pourrait donc être un moyen de transport idéal d’autant que ses frais d’entretien sont beaucoup moins élevés que ceux des véhicules thermiques.

Autre atout: la consommation en carburant. Beaucoup d’entreprises prennent cela en compte lors de l’achat, l’électrique règle définitivement cette dépense.

Enfin, l’autre avancée technologique qui tend à se développer est l’utilisation du 2.0 dans la gestion de la flotte: géolocalisation, logiciels de maintenance connectés ou de réservation en ligne permettent de faciliter l’entretien et la gestion du parc. Cela va à coup sûr se développer dans les années à venir.