Les entreprises doivent innover pour rester compétitives. Que remarquez-vous?

Chaque entreprise développe de grandes idées et des concepts à l’interne pour stimuler l’innovation.

Or, en réalité, beaucoup d’obstacles se dressent devant elle. C’est ce que l’on appelle la résistance à l’environnement ou l’inertie au changement.

C’est souvent plus facile de ne rien changer.

Quels sont ces obstacles?

Les salariés n’osent souvent pas apporter de nouvelles idées par peur que leur position soit dévalorisée ou menacée.

Est-ce que mon chef acceptera que cette innovation vienne de moi? Quelle sera sa réaction? La peur de l’échec freine cette prise de risques.

A terme, cela crée de la frustration et les collaborateurs finissent par quitter l’entreprise ou simplement se taire, et se plaindre.

Comment changer cette situation?

C’est aux leaders de donner l’impulsion pour créer l’innovation.

Les salariés n'écoutent pas toujours ce que l'on dit mais voient ce que l’on fait.

Les supérieurs doivent montrer l’exemple, en mettant en place des actions concrètes.

Cela peut par exemple passer par des journées axées sur l’innovation participative, tout en mettant en œuvre régulièrement des idées échafaudées par les salariés.