«Chez nous, rien ne sert d’espérer recevoir de la documentation avec des tarifs tout prêts. Nous commençons par écouter le client nous raconter son événement », explique Roger Klausberger. Après une carrière dans des établissements très haut de gamme, il a rejoint Novae Traiteur avec une passion pour le service hautement contagieuse. S’il a beaucoup misé sur la qualité de la cuisine en engageant des chefs étoilés et en soignant particulièrement l’ensemble de la chaîne de l’approvisionnement des produits jusqu’au service de l’assiette, c’est surtout dans le rapport avec ses clients et leurs événements qu’il fait la différence.

Rythmes multiples

Une philosophie que Roger Klausberger résume ainsi: «En prenant en compte les valeurs de l’entreprise, le thème de l’évènement ainsi que le contexte, nous proposerons toujours les mets, l’habillement des serveurs ou la petite originalité qui fera mouche». Pour autant, il n’est pas question de surajouter à la différence en cherchant des excentricités culinaires qui pourraient bien, au final, ne plus combler tous les convives. Là est donc tout le défi, innover, ressembler sans jamais perdre de vue l’obligation de rassembler. La vie d’une entreprise, quels que soient sa taille et son secteur d’activité, est faite d’événements de toutes tailles et de délais de toutes sortes.

Apéretif vampire

C’est donc en s’adaptant à ces exigences qu’un traiteur fait aujourd’hui la différence et peut prétendre fidéliser son client en répondant à l’ensemble de ses demandes. «Nous avons récemment organisé un apéritif ‘vampire’ durant lequel nous sommes allés jusqu’à équiper nos serveurs de lentilles de couleur et travailler leur jeu d’acteur. Autre exemple: une soirée super-héros pour laquelle notre pâtissier a mis au point un macaron spécial Spider-Man», détaille Roger Klausberger. Cela implique toutefois une flexibilité en termes de personnel, d’horaires de travail et une motivation des troupes que tous les acteurs du marché ne sont, de loin, pas capables d’assumer.