Avis d'expert

Une question à Andreas Schelbert, directeur de Compresso

Vous avez récemment organisé un événement avec des centaines de personnes pour un progiciel au SwissTech Convention Center. Pourquoi ce choix?

Pour rassembler des Romands qui viennent de tous les cantons, il nous fallait un lieu central, bien desservi. Même si le STCC est malheureusement un peu loin de la gare, nous avons trouvé que le lieu était idéal. Sa modernité ainsi que le grand professionnalisme de l’équipe sur place nous ont permis de créer un événement très réussi. La localisation au sein du campus de l’EPFL n’a pas été un argument décisif, mais cela peut être un bonus de poids lorsqu’on a, en plus, découvert que les conditions étaient très attractives. 

Avec sa gare, ses autoroutes et sa position centrale en Suisse romande, la capitale olympique a bon nombre d’arguments pour attirer les rassemblements de diverses entreprises et sociétés. Parmi ceux-ci, son offre pléthorique de logements temporaires et d’hôtels dans toutes les gammes est essentielle. D’un point de vue strictement économique, l’hébergement, la location d’une salle ou même le recours à un service traiteur ou à des hôtesses sera avantageux par rapport à d’autres villes suisses.

Quant aux centres de séminaires, modernes et bien desservis, ils ont en outre la qualité d’être extrêmement modulables afin d’accueillir tous types et toutes tailles d’événements. Enfin, l’offre en loisirs dans la région ainsi que le cadre idyllique ouvre plein de possibilités pour diverses parenthèses de distraction. D’ailleurs, toute nuitée dans la ville entraîne la gratuité des transports publics.

A la pointe

Lausanne, de manière plus générale, bénéficie d’infrastructures spacieuses et modernes. La ville et ses interlocuteurs peuvent aussi se targuer d’une importante expérience d’organisation événementielle, multinationales, nombreuses écoles et associations sportives obligent. Une maturité qui se traduit aussi par une très bonne coordination de tous les acteurs du tourisme d’affaires. Il n’est donc pas étonnant que le tourisme d’affaires représente d’ores et déjà plus de 65% des visites dans le chef-lieu vaudois.