Les représentations de la promotion économique de la Suisse à l’étranger sont réparties en une vingtaine de «Swiss Business Hubs». Ce nom bien international désigne des petites équipes dynamiques et locales qui travaillent, généralement, dans une ambassade ou un consulat suisse. Après le premier entretien d’orientation en Suisse auprès de l’OSEC, ce sont ces «Swiss Business Hubs» qui complètent le processus afin de trouver la meilleure solution pour l’entreprise suisse. Ils constituent ainsi un précieux point de contact dans le pays cible. En raison de leur statut officiel et de leur fonction d’interlocuteur unique, tous les hubs disposent d’un réseau de relations optimal dans leur pays de résidence. De plus, les employés de ces équipes de promotion sont généralement originaires du pays dans lequel ils officient. Cela facilite le contact avec les interlocuteurs privés ou publics. 

Dans le monde entier 

Le premier Swiss Business Hub a été créé en 2001, en Italie. Depuis, la Suisse a ouvert régulièrement d’autres hubs jusqu’à atteindre le nombre de 19. Des principaux pays européens à la Chine, en passant par les Etats-Unis, le Brésil, l’Afrique du Sud ou la Russie, tous les marchés internationaux importants sont couverts. Un 19e bureau vient d’ailleurs d’être ouvert à Hong-Kong ainsi qu’une représentation commerciale à Mexico. Hong-Kong représente en effet le troisième marché asiatique pour la Suisse, après la Chine et le Japon. Les exportations se sont élevées à CHF 6.3 milliards et à CHF 1.3 milliards pour le Mexique. 

Une aide pour les PME

De par leur petite structure et leur budget limité, les PME sont les plus demandeuses des services d’aides à l’exportation. Plus de 90 % des entreprises accompagnées sont ainsi des petites ou moyennes sociétés. Il est également compliqué pour elles de trouver les réponses à des questions juridiques ou administratives et le réseau régional proposé par les représentations suisses a donc une valeur toute particulière. Ce dispositif a accompagné en 2011 environ 1080 mandats avec succès, soit 22 % de plus que l’année précédente et 50 % de plus qu’en 2007. Sur les sites de Zurich, Lausanne et Lugano, il y a eu plus de 2500 entretiens individuels avec les PME concernant les régions cibles réparties sur tous les continents. L’activité en Suisse romande a également augmenté de façon substantielle depuis quelques années et continuera dans le futur. La mondialisation économique est toujours en phase de croissance, dès lors les opportunités se multiplient sans cesse. Cela dit, puisque le marché est déjà occupé par de nombreux acteurs, ce sont les entreprises les mieux informées qui feront le moins d’erreurs et qui sortiront du lot.