En quoi consiste le portage salarial ?

Le portage salarial propose les services de professionnels à haute valeur ajoutée. Ce sont pour la plupart des cadres consultants, embauchés pour réaliser des missions spécifiques.

Y a-t-il des inconvénients au portage salarial ?

Les critiques s’appuient sur le fait qu’il favorise des relations au travail plus précaires que le salariat traditionnel. Néanmoins, le code du travail suisse naturellement plus libéral vient temporiser cette critique. De plus cet argument disparaît en analysant tous les nombreux avantages salariaux qu’offre au final l’entreprise de portage.

Quels sont les avantages pour les consultants ?

Le portage salarial offre une troisième voie entre le statut d’indépendant et celui de salarié. Il permet à un consultant de travailler dans les conditions d’un indépendant, sur des missions très précises avec les avantages d’un salarié puisqu’il est totalement dégagé des procédures administratives et bénéficie de la couverture sociale.

Il faut cependant renoncer à une partie de sa rémunération…

Au final le consultant est gagnant, car le temps passé à s’occuper de sa gestion administrative n’est pas du travail rémunérateur. En offrant un cadre légal, social et financier, l’entreprise de portage permet au salarié d’optimiser son revenu tout en gardant sa liberté. D’ailleurs, cette activité peut également être considérée comme un tremplin pour tester le marché avant de choisir de se lancer véritablement en tant qu’indépendant.

Quels sont les avantages pour les entreprises ? Et les start-up ?

Le portage salarial est d’une part, un atout pour les entreprises qui vont préférer faire appel à des prestations de services plutôt que de recruter une personne et de l’intégrer dans leur masse salariale. Et d’autre part, c’est un rempart juridique, car les entreprises de portage ont les autorisations nécessaires pour employer en toute légalité.

En effet, les entreprises suisses méconnaissent trop souvent la LSE ( la loi fédérale sur le service de l’emploi et la location de services, ndlr ) qui régit le placement privé. Par exemple, faire intervenir un consultant sans permis de travail, ou contractualiser avec des prestataires établis à l’étranger est totalement illégal.

La société de portage suisse va par contre s’assurer que toutes les obligations sociales, fiscales et juridiques soient parfaitement remplies et conformes au droit suisse.