La transmission peut prendre différentes formes: la vente de parts d’une société, la vente des actifs et passifs de la société, voire même la vente d’une partie des actifs ou des activités de la société.

En plus de l’aspect humain, l’entrepreneur cédant devra se préparer à dévoiler le fonctionnement et l’organisation de sa société, la nature de sa clientèle ainsi que les principaux chiffres de son entreprise.

Le repreneur doit, quant à lui, disposer d’une base de fonds propres solide, en principe 30 à 50% du montant de la transaction. Le complément pourrait être financé par un prêt, le cas eéchéant sécurisé par des garanties personnelles du repreneur ou sur l’entreprise reprise.

Le plan de financement doit également inclure le besoin d’investissement et de fonds de roulement nécessaire à la poursuite des activités, voire à la redynamisation de l’entreprise reprise.

Heureusement, pour se retrouver dans toutes ces questions, de nombreuses fiduciaires se sont spécialisées dans l’aide à la transmission et peuvent apporter une aide experte.