En effet, il est beaucoup plus facile...

...pour un hackeur de s’attaquer à une petite structure avec peu de sécurité. La stratégie de voler des petits montants en grand nombre s’avère très rentable pour les cybercriminels.


Et les cyberattaques sont une réalité. On dénombre une perte mondiale de plus de 440 milliards de dollars rien qu’en 2017.
 

Mais que cherche un hackeur dans une PME?

Les PME ont des secrets essentiels à leur pérennité, tels que la liste de leurs clients, des numéros de cartes de crédit, des secrets de production, des contrats de partenariat et des données personnelles qui peuvent être facilement monnayables.

Beaucoup de partenaires ou clients de PME sont de grosses entreprises. Un pirate pourrait utiliser l’infrastructure de la PME afin de voler des données sensibles de ses partenaires ou de l’utiliser comme pivot pour mener une attaque sur une plus grosse entreprise qui lui fait confiance.

La plupart des PME gèrent leurs finances par e-banking depuis leurs ordinateurs et smartphones avec peu de contrôle de validation.

En piratant les appareils d’un employé, souvent pas correctement protégé, un hackeur peut soustraire rapidement les fonds d’une entreprise.

Toute PME peut souffrir d’une panne informatique l’empêchant d’accéder à ses données, comme un ransomware par exemple.

Les hackeurs le savent et vont en générer pour faire du chantage, tout en sachant que chaque heure d’indisponibilité cause une perte directe à l’entreprise.

Le défi que nous avons n’est pas de défendre efficacement les PME contre les cyberattaques, mais de leur faire prendre conscience qu’elles sont une cible afin qu’elles décident de se protéger correctement.