Qu’est-ce que le crowdfunding?

Le crowdfunding existe depuis longtemps, la statue de la Liberté a été financée par les Parisiens et son piédestal par les New-Yorkais grâce à l’appel aux dons relayé dans les journaux. Aujourd’hui, les plateformes numériques permettent à tous de participer à des projets via plusieurs familles de financement participatif.

Les plateformes de dons pour les causes charitables ou le mécénat. Le «reward»: donner contre quelque chose en retour lorsqu’un entrepreneur peut prévendre un produit avant sa production.

L’«equity»: la prise de participation au capital d’une société avec levées de fonds beaucoup plus importantes et un système d’actions/dividendes. Enfin le «lending»: des prêts de particuliers ou entreprises à d’autres entreprises.

Pourquoi ce mode de financement se développe-t-il autant?

Quand une plateforme n’est pas connue, il y a toujours un doute. Qui est derrière? Où ira l’argent? Mais les plateformes ont fait leurs preuves et ont gagné la confiance des contributeurs et investisseurs.

L’« equity crowdfunding »
Nouvelle forme de capitalisme ?

Il est aussi très compliqué d’investir des fonds lorsqu’on ne connaît pas le milieu financier, les plateformes conseillent et guident les investisseurs. On sait où et pourquoi on investit.

La digitalisation simplifie les opérations: en moins de dix minutes, on peut investir 100 000 CHF ou plus.

En 2014, en Europe, les plateformes ont levé 2,8 milliards d’euros; en 2015: 5,4 milliards et en 2016 les estimations tournent autour de 10 milliards, le secteur explose!

Trois conseils pour réussir sa campagne de levée de fonds

  • Il faut identifier la maturité de sa société. Si la société vient de naître, il faut se tourner vers le «reward». Si l’activité est lancée, l’«equity» est le modèle le plus pertinent pour soutenir la croissance. Deux à trois ans plus tard, pour financer de nouvelles acquisitions quand la société devient rentable, le prêt sera la solution pour emprunter une partie des fonds via une plateforme pour obtenir un levier bancaire.
  • Une campagne de crowdfunding, c’est une campagne de communication! Plus vous ferez le buzz, plus on parlera de vous, plus les gens vous suivront. Surtout ne pas hésiter à faire appel à des pros pour vous accompagner.
  • Identifier le montant à lever et pourquoi ce montant-là? Afin de bien expliquer aux contributeurs/investisseurs quels sont précisément vos besoins: la transparence renforce la crédibilité.

Est-ce la solution pour créer des projets dans un contexte économique parfois morose?

Oui, car nous n’avons pas tous les mêmes moyens. De très bonnes idées ne voient jamais le jour à cause d’un manque de financement. Avec le crowdfunding, n’importe qui peut financer n’importe quel projet crédible.

Cet outil permet à tout le monde d’être au même niveau; c’est un parfait ascenseur social pour ceux qui n’ont ni de réseaux ni de fonds, mais la volonté de créer et d’être entrepreneur. Si les gens plébiscitent votre idée, vous lèverez forcément de l’argent!

Ce mode de financement peut-il remplacer les banques?
Non, je ne pense pas. En revanche, c’est un acteur important dans le monde de la finance. Le crowdfunding participe grandement au changement des pratiques des banques, elles deviennent plus participatives et plus transparentes.

Les deux sont complémentaires; la preuve: il y a de plus en plus de partenariats entre les banques et les plateformes. Nous assistons à une véritable révolution dans la finance mondiale insufflée par ces nouveaux modes de financement.