Le constat est né du choc entre deux réalités: d’un côté l’augmentation des facteurs de risque liés à la santé au travail et de l’autre le manque de temps ou de compétences dans les services RH pour gérer la santé de chaque collaborateur. Les conséquences sont lourdes aussi bien sur le plan humain qu’économique puisque l’absentéisme au travail a un coût.

1. Un concept innovant

Face à ce constat, les sociétés ont la possibilité d’externaliser auprès de spécialistes la gestion des risques liés à la santé. L’objectif c’est d’aider les entreprises à diminuer l’absentéisme, à résoudre les cas concernés par les absences répétées, à optimiser les couvertures et conditions de leurs contrats d’assurances dans l’optique de réduire les coûts, et de proposer une politique préventive de santé offrant une meilleure performance de leurs collaborateurs.

«Ce type d’offre est très récent en Suisse, explique Primus Berger,  l'initiateur du Concept Global Santé, mais elle trouve un écho très favorable auprès des entreprises car elle s’inscrit dans une perspective win-win pour l’employeur, l’employé et les assurances.»

2. Des solutions adaptées

L’avantage de cette stratégie c’est qu’elle ne s’appuie pas sur une délocalisation des compétences; au contraire, les départements RH vont pouvoir se reposer sur des experts ou des sociétés spécialisées dans la santé pour se former et atteindre leurs objectifs.

«On parle d’outsourcing intégré de compétences, souligne M. Berger, avec un pilotage qui passe d’abord par la sélection d’un prestataire professionnel de la médecine du travail, ensuite par la mise en place d’un système de gestion des absences au sein de l’entreprise (avec des entretiens ciblés avec les absents et leurs managers), jusqu’à la prise en charge individuelle du collaborateur avec un soutien médical.»

3. Un résultat chiffrable

Ce type d’outsourcing RH répond à une stratégie sur le long terme. Toutefois, souligne M. Berger, «elle est chiffrable grâce à un logiciel de gestion collaboratif capable de fournir le coût total des absences et la mesure de l’efficience des actions mises en place pour y remédier».