C’est souvent en voulant trop bien faire et en prenant trop de charges sur ses épaules qu’une entreprise risque de se planter dans l’organisation d’un événement et ainsi s’exposer à la déception de clients, de partenaires ou d’employés.

La première recette est d’avouer son incompétence...

La première recette est donc d’avouer son incompétence dans les domaines de la technique et de la restauration. La sous-traitance est bien plus que conseillée dans ces cas.

Il s’agira alors de choisir un intervenant bien ancré localement et habitué à réaliser des événements de la dimension de celui qui est prévu.
 

L’audace souvent mal récompensée

Le choix du lieu se fera naturellement en fonction du nombre d’invités, mais doit également convenir à l’image que l’entreprise veut se donner. L’originalité n’est pas forcément à privilégier si l’accessibilité, le confort et l’adaptabilité ne peuvent pas être assurés.

Reste alors le talon d’Achille de toutes manifestations d’entreprise: le personnel. Si la quantité n’est pas suffisante, les employés invités seront accaparés par des tâches organisationnelles.

Si la qualité n’est pas au rendez-vous, c’est l’ensemble de l’événement qui risque d’en être affecté. Afin de ne pas devoir effectuer des tâches de coordination, le mieux reste alors de faire appel à des équipes déjà constituées et hiérarchisées au lieu de vouloir associer de multiples indépendants.