Beaucoup de petites et moyennes entreprises nouvellement créées se posent la question de savoir à partir de quel volume ou niveau de complexité il est nécessaire d’outsourcer tout ou partie des affaires comptables. Très vite, soit au terme du premier bilan, force est de constater que la majorité d’entre elles ont opté pour une externalisation auprès d’une fiduciaire. Elles peuvent ainsi se consacrer exclusivement au core business de l’entreprise.
 

Un éventail de prestations élargi

En outre, il faut savoir qu’aujourd’hui les fiduciaires offrent un panel de services qui vont bien au-delà de la comptabilité, de la fiscalité et de l’audit. Il peut s’agir de conseils en assurances, en droit, en création d’entreprise. Certaines proposent aussi du coaching stratégique, des prestations RH, des services de domiciliation et autres outils d’analyse informatisés. Tout cela concourt à la performance et par conséquent, au positionnement avantageux de l’entreprise sur le marché national et/ou international.