De plus, l’aménagement ouvert des bureaux favorise le travail d’équipe. Toutefois, le quotidien dans un bureau paysager requiert des collaborateurs une grande flexibilité: ils sont confrontés à différents problèmes comme le manque d’intimité, des interruptions et des distractions, autant de facteurs de stress qui peuvent conduire à des baisses de performance, des insatisfactions et des problèmes de santé.

Pour agencer un bureau d’une manière qui stimule la productivité et ménage la santé, il faudrait si possible impliquer les employés dès la phase de planification. Les collaborateurs se montrent le plus satisfaits lorsqu’ils bénéficient d’outils et d’un poste de travail adaptés à leurs activités.

Les places de travail destinées à des tâches qui nécessitent d’être au calme doivent être isolées spatialement et acoustiquement. En effet, comment se concentrer pour s’acquitter d’une tâche exigeante lorsqu’une séance bruyante ou une conversation téléphonique à voix haute se tient juste à côté? Dans un grand bureau, il est plus difficile de respecter les prescriptions techniques en matière de qualité de l’air, d’aération, de climat des locaux, d’acoustique et d’éclairage, parce que différents facteurs s’influencent réciproquement.

Ainsi, par exemple, les cloisons absorbantes peuvent entraver l’éclairage. Par ailleurs, lors de la phase de construction, l’aménagement des locaux n’est souvent pas encore connu avec précision.

Grâce à une approche interdisciplinaire lors de la planification, les prescriptions légales peuvent être remplies. En la complétant par un suivi orienté sur les besoins qui laisse place à des idées novatrices, on peut concevoir des aménagements de bureaux de haute qualité.