Une sortie de boîte n’est pas un coût mais un investissement intéressant. S’il est certes de coutume, en fin d’année, de remercier les collaborateurs en leur offrant un moment d’évasion et de détente, il est effectivement plus rare que des objectifs précis d’amélioration de l’ambiance de travail ou de l’esprit d’équipe soient poursuivis.

Il s’agit pourtant d’une occasion idéale. Que ce soit en organisant un concours de cuisine, une sortie à la neige ou un jeu de stratégie, le team building peut se faire, l’air de rien, en s’amusant et être particulièrement efficace.

Car, si au début des années 1990, il suffisait bien souvent d’utiliser le mot team building pour enthousiasmer tout le monde, les employés comme les entreprises sont devenus beaucoup plus exigeants et désirent voir des résultats concrets.

Pas d’impro

La gestion des ressources humaines est désormais une lutte contre la démotivation des salariés et tous les moyens employés visent à mobiliser chacun et chaque équipe.

De récentes études en psychologie ont confirmé que l’être humain a un besoin d’appartenance d’une part et de singularisation d’autre part, afin de pouvoir s’accomplir. Il a besoin d’être à la fois englobé dans une équipe qui gagne et d’être reconnu par ses pairs.

Autant de sensations que l’on peut susciter et développer intelligemment dans une activité réfléchie et bien organisée.

Mais, anticiper un problème de météo, ne surtout pas exposer ses collaborateurs à des risques d’accident, ne pas épuiser les participants et veiller à transmettre des valeurs en accord avec l’entreprise sont autant de défis compliqués à relever pour un chef d’entreprise qui tente d’organiser son événement en parallèle à son cahier des charges habituel. D’où l’importance de déléguer à des professionnels.