CONSEIL

Quelles questions dois-je me poser avant de choisir une solution d’outsourcing ? Tout d’abord un chef d’entreprise doit être convaincu que l’outsourcing est la bonne solution. Il y a plusieurs questions à se poser: le processus à externaliser est-il commun ou est-ce un processus différentiateur vis-à-vis de la concurrence ? Le processus est-il suffisamment rodé ou trop complexe pour qu’un prestataire externe puisse l’exécuter ? Quels seront les bénéfices escomptés financiers et non financiers ? Quel est le marché des prestataires pouvant offrir la prestation et dans quel pays ? Que font les concurrents et quel est leur retour d’expérience ? Enfin, quelles sont les réglementations à respecter notamment sur la protection des données.

Pourquoi opter pour une externalisation ?

Selon un sondage effectué par PwC auprès de 230 entreprises, les principaux avantages recherchés sont, dans l’ordre d’importance, la réduction des coûts, l’accès aux talents, la sous-traitance d’activités que d’autres entreprises font mieux, l’augmentation de la flexibilité du modèle d’affaires.

D’autres avantages sont invoqués tels que le développement de nouveaux produits et services, l’extension de segments de marchés ainsi que l’extension géographique. Dans le contexte économique actuel, le franc fort peut constituer une raison de l’externalisation. J’ajouterai que quel que soit le service externalisé, les entreprises conservent généralement en interne les activités à forte valeur ajoutée.

Quelles sont les principales fonctions externalisées ?

Bien que la nature des activités externalisées soit très diverse, ce sont le plus souvent des tâches non stratégiques, répétitives et qui suivent un processus standardisé. On retrouve l’informatique, la production de biens et services, la logistique et la distribution, la gestion des ressources humaines notamment le traitement des salaires, le marketing direct, la fonction achat, les centres d’appels et les services généraux.

La comptabilité est l’une des activités la moins externalisée hormis chez des petites entreprises qui recourent à des fiduciaires.

Quels sont les risques ?

Pour les entreprises qui externalisent pour la première fois, un risque majeur est leur manque d’expérience pour la sélection de prestataires, la négociation du contrat et la gestion de la phase de transition. Pour cette raison je recommande à ces entreprises de faire recours à un conseiller.

Pour un grand nombre de sociétés, deux risques sont souvent invoqués: ne pas atteindre le ratio coût/bénéfice espéré et ne pas obtenir la qualité de service attendue.