Les rapatriements précipités ou les frais médicaux d’urgence ne sont plus l’apanage de certains pays particulièrement exotiques.

Pour cette raison, les couvertures d’assurances d’employés itinérants méritent d’être actualisées afin d’éviter les omissions.

Il n’est pas rare qu’un rapatriement d’urgence de collaborateurs dépasse les 50'000 francs de coûts directs, une somme difficile à intégrer à l’improviste dans un budget.

Une perte de bagages à quelques heures d’un important rendez-vous obligera, par exemple, l’achat d’un costume à la dernière minute.

De même, l’annulation d’un déplacement pour cause, entre autres, de maladie ne permettra généralement pas de récupérer la totalité du prix du transport et de l’hébergement. Tous ces risques se doivent d’être maîtrisés avec de bonnes assurances.