Il est d’abord nécessaire de bien connaître ses engagements, notamment ceux qui ne se trouvent pas dans son bilan, son passé, ses produits, ses forces et ses faiblesses ainsi que son environnement.

Il est d’usage de calculer une fourchette dans laquelle la valeur se situe. Pour ce faire, il existe un panorama des méthodes d’évaluation, qui se répartissent schématiquement en trois catégories: l’évaluation par l’actif, l’évaluation par un multiple des résultats et l’évaluation par les flux de trésorerie prévisionnels.

Mais ce qui va réellement déterminer le prix final reste l’étape de la négociation. De multiples facteurs interviennent alors dont les capacités des deux parties à s’entourer des bons experts.

4 conseils

Quelques étapes à suivre... 

On détermine d’abord la valeur objective de l’entreprise: fixée par un acheteur et un vendeur rationnels lorsqu’ils ont connaissance chacun de toutes les informations relatives à l’entreprise et son environnement.

4 conseils

Quelques étapes à suivre... 

Interviennent ensuite les éléments subjectifs liés, par exemple, à la contrainte de vendre rapidement et aux liens affectifs du vendeur vis-à-vis de son entreprise.

4 conseils

Quelques étapes à suivre... 

La qualité de la négociation entre en jeux.

4 conseils

Quelques étapes à suivre... 

Enfin, la capacité de l’entreprise de dégager un résultat permettant le remboursement du financier sera essentielle.

<
1
2
3
4
/
4
>