ComitesRisk Solutions est spécialisée dans la protection de personnes aisées et en particulier des dirigeants d’entreprises. Font-ils souvent l’objet de menaces?

Lorsqu’un CEO ou un CFO se déplace, il y a toujours le risque qu’il ou elle soit la cible d’une menace, surtout s’il s’agit d’une entreprise cotée en bourse. Les dirigeants peuvent être la proie de personnes peu scrupuleuses qui veulent soit obtenir des informations, soit déstabiliser un grand groupe, soit obtenir une rançon lorsqu’un enlèvement est perpétré.

Ces risques augmentent lorsque ces personnes haut placées voyagent à l’étranger et en particulier dans des régions sensibles comme l’Ouest de l’Afrique.

Quels sont les services que votre société offre tant en Suisse qu’à l’étranger?

Nous nous sommes spécialisés dans un certain nombre de prestations liées à la sécurité des personnes et des biens pour lesquelles nous avons développé une véritable expertise au cours des dernières années. Il s’agit ainsi par exemple de la préparation avec le client de ses missions à l’étranger visant à évaluer et à établir de nouvelles relations commerciales dans un marché donné. Nous nous spécialisons à ce titre dans l’Afrique de l’Ouest, en particulier le Nigeria, et le Moyen-Orient.

Nous évaluons ensuite la nécessité de développer des mesures de sécurité intégrées pour assurer tant l’intégrité physique des personnes à l’étranger que la protection des propriétés de l’entreprise ou de la famille que nous avons sous notre responsabilité.

Prévoyez-vous aussi des solutions pour gérer la crise qui découlerait d’un incident?

Oui, tout à fait. Une de nos forces est le développement d’une documentation détaillée des risques auxquels la personne, la famille UHNW (pour Ultra High Net Worth, que l'on pourrait traduire en français par «personnes de haute valeur», s'il ne s'agissait pas d'argent), l’entreprise ou une activité particulière est soumise.

Une fois la carte des risques potentiels établie, nous élaborons un plan de gestion de crise pour assurer, avant toute chose, l’intégrité de la personne et, s’il s’agit d’une société, que l’activité de la société ne soit pas négativement impactée par la survenance de l’accident.

L’établissement préalable de systèmes de détection des fraudes et de la corruption est un grand atout pour cela. Enfin, nous menons des enquêtes internes afin de détecter s’il y a eu des signes de collusions ou si des informations confidentielles ont été volées.

Vous mentionnez que l’utilisation de consultants étrangers peut être un risque pour les entreprises suisses?

C’est malheureusement bien souvent le cas, car le gros problème vient de la gestion inappropriée de l’information lorsque survient un incident. Il est important qu’une réponse adaptée et conforme aux attentes de la maison-mère soit donnée en cas de crise.

Les consultants étrangers ignorent trop souvent la situation en Suisse pour pouvoir gérer un drame. Dans les premiers moments qui suivent la survenance d’un problème, il est crucial que les bonnes informations soient échangées pour que la situation ne dégénère pas.

Toute minute passée à se renseigner sur la situation en Suisse augmente les risques et diminue la probabilité d’une résolution rapide et sans perte de vies humaines et de biens matériels. Les dommages subis peuvent parfois être irréversibles surtout lorsqu’il s’agit de la réputation et de l’image de l’entreprise.

Quel genre de formation recommandez-vous aux personnes ou aux entreprises souhaitant s’établir dans des zones sensibles comme l’Afrique et le Moyen-Orient?

Nos formations visent essentiellement à informer nos clients de tous les risques possibles. Parmi ceux-ci on peut citer la prévention des cyberattaques dont les trois quarts sont perpétrés grâce à des vols d’informations sensibles bien longtemps avant la survenue de l’attaque. Nous offrons également des cours dont l’objectif est la prévention et la détection de cas de fraude et de corruption.

Ceci est particulièrement intéressant pour les personnes ou les compagnies se rendant en Afrique de l’Ouest. Enfin, nous formons aussi le personnel de sécurité en matière de gestion de scénarios de crise.

Plus d'infos:

www.comites-solutions.com