Les entreprises suisses, sont-elles souvent la cible de cyberattaques ?

Oui malheureusement et les petites et moyennes firmes sont toujours plus ciblées. Selon une étude de KPMG publiée l’année dernière, 88% des entreprises suisses, tous secteurs confondus, avaient déjà été victimes de cyberattaques.

Quels sont les dommages généralement subis ?

Les pertes économiques consécutives à un vol de données sont difficiles à évaluer mais peuvent représenter un chiffre conséquent en fonction de la taille de l’entreprise.

A cela s’ajoute souvent la perte de documents industriels confidentiels ainsi que d’éventuelles atteintes à l’image de la société.

La tendance actuelle est à la migration de données vers le cloud. Est-il possible de les y protéger ?

Oui, absolument et il s’agit là d’une de nos principales expertises. Nous fournissons l’infrastructure de cyber sécurité pour sécuriser, surveiller et tracer les données qui sont à la fois au sein du centre de données de l’entreprise et dans le cloud.

Ainsi nous offrons une solution de détection et de protection des attaques basée sur les dernières avancées en matière d’intelligence artificielle.

Les hackers, ont-ils des cibles privilégiées au sein des entreprises ?

Une de nos spécificités est justement le contrôle et la protection des comptes des utilisateurs qui ont accès aux données confidentielles tels que les informaticiens ou plus généralement les « administrateurs » des équipements IT.

Se protéger, oui, mais à quel coût ?

Les investissements en cyber sécurité sont raisonnables lorsque l’on voit que les attaques sont en hausse et que les dommages, lorsqu’ils surviennent, dépassent de loin les frais qui auraient été engendrés pour se protéger.

Plus d'infos

www.eb-qual.ch